Archives par mot-clef : radio communautaire

Description de poste de Directeur de programmes d’une radio

Mission :

Le/la Directeur/trice des Programmes de radio assure les meilleures conditions de travail à son équipe pour atteindre son objectif principal : être au service des auditeurs.

Il/elle garantit que l’équipe reste centrée sur cet objectif et permet aux individualités d’exprimer leurs talents dans un cadre professionnel répondant à l’éthique de la radio. Il respecte et fait respecter la Charte de radio et sa charte de mise en onde. Il travaille selon les principes de base de la programmation générale en radio, ainsi que les principes de la radio en numérique (informatisée). Le/la Directeur/trice des Programmes respecte l’application des procédures et règles de travail établies par la radio.

Relations :

Responsable hiérarchique : Le directeur de la radio.

Responsable opérationnel: le directeur de la radio

Responsabilité opérationnelle sur : l’équipe des programmes, y compris l’animation, le sport et les équipes de production.

Relations fonctionnelles : Rédacteur en Chef, Coordinateur des régions et du web, Administrateur, Directeur Technique

Fonctions:

n Etre un/e Directeur/trice d’équipe rigoureux, organisé, proche de ses collaborateurs et créatif.

n Communiquer à l’interne et à l’externe en adéquation avec les besoins et la structure de l’équipe et de la radio.

n Etre garant de la cohérence et de la couleur de l’antenne, dans les productions, l’animation et la programmation musicale.

n Promouvoir la créativité et l’échange d’idées pour l’antenne au quotidien et les événements spéciaux.

Assurer la gestion administrative et des ressources humaines, en matériel et financières.

Activités principales :

n Coordonner l’équipe des programmes en organisant des réunions collective, par groupe de production et individuelle.

n Déléguer les responsabilités dans l’équipe et travailler en complémentarité avec le/les adjoints.

n Garantir la bonne harmonisation des tâches des individus dans le cadre du travail.

n Utiliser et créer les outils de communication interne et externe pour assurer un niveau d’information régulier pour l’équipe et égal pour tous, en validant ce qui est communiqué à l’équipe et autres services de la radio.

n Valide et fait appliquer les mandats, conducteurs d’émissions, horloges ainsi que la politique éditoriale musicale de la radio.

n Assurer le suivi de l’antenne en écoutant régulièrement la radio.

n Faire le suivi après écoute et former en continu les collaborateurs (formation collective ou individuelle).

Planifier et coordonner avec les régions et les radios partenaires la production et les communications

n Analyser le travail des programmes et proposer des améliorations et évolutions qui correspondent aux besoins des auditeurs et à l’évolution de la société congolaise.

n Encourager son équipe à être innovante et créatrice pour proposer des opérations spéciales, directs, extérieurs, événements.

n Etablir et tenir à jour les plannings de présence/absence, congé, événements spéciaux, prévisions.

n Coordonner avec l’administration de la radio les besoins en ressources humaines (embauches, stagiaires, pigistes), les besoins en matériel et le suivi budgétaire.

Communication externe : N’est pas habilitĂ© Ă  s’exprimer Ă  l’externe sans autorisation du directeur de la radio.

Marqué avec , , | Laisser un commentaire

RCK Kamina, une radio de référence dans le Haut-Lomami

Kamina radioUn visiteur d’une organisation humanitaire internationale en mission pour la première fois à Kamina, chef-lieu de la province du Haut Lomami à 600Km au Nord de Lubumbashi,  entre dans le cybercafé de la  Radio Communautaire de Katanga/ Kamina(RCK Kamina). D’emblée,  il apprécie les installations qu’il qualifie d’aérées et d’organisées. Quand il se connecte, il entend une discussion houleuse sur  les faits d’actualités dans la pièce d’à côté. La curiosité le pousse à comprendre ceux qui débattent dans l’autre salle. Le gestionnaire internet lui répond que ce sont les journalistes de la radio qui sont en conférence de rédaction. Admirable !   S’exclame-t- il. Il se met debout et à travers la porte vitrée, il aperçoit cinq journalistes dont quatre  hommes et une femme. L’un  d’entre eux l’aperçoit et lui fait un geste en le dirigeant vers  la réception. De là, il eut l’envie de visiter la station  de radio. Il est guidé vers les différents bureaux, puis constate à la fin que le travail y est bien organisé. Mieux encore, il ajouta : «  nous voulons nous inspirer de ce modèle pour une radio que nous installons avec le PAM à Kabalo ». Quelques jours après, le directeur de la  RCK Kamina fut effectivement contacté et l’occasion lui fut donnée pour un voyage vers le Tanganyika pour poser les premières bases de la Radio communautaire Kabalo Languka(RCKL).

Marqué avec , , | Laisser un commentaire

La MONUSCO remet aux autorités les clés de la radio communautaire de Shamwana

La remise officielle des clĂ©s du bâtiment abritant la radio communautaire de Shamwana est intervenue le 14 avril dernier. Le projet  de construction de cette radio communautaire a Ă©tĂ© initiĂ© par la Section de l’Information Publique  de la MONUSCO-Kalemie pour un coĂ»t estimĂ© Ă  25.000 Dollars amĂ©ricains.

Elle est  dotée d’une salle de rédaction, d’un bureau et  d’un studio équipé.  Elle émet  en modulation de fréquence sur la 94.8FM pour une portée de 50 Km de part et d’autre, elle couvre les villages connus comme  étant des anciens bastions  des groupes armés Mayi-Mayi Katakatanga dans  une zone communément appelée  « Le  triangle de la mort ».

La MONUSCO qui apporte son  appui Ă  la stabilisation et Ă  la restauration de l’autoritĂ© de l’Etat a voulu par ce projet financĂ© par un Qips donner la possibilitĂ©  aux populations de s’exprimer sur des sujets intĂ©ressants leur environnement et par-delĂ  permet d’impliquer toutes les parties prenantes  au meilleur fonctionnement de cette localitĂ© dĂ©pendante du territoire de Manono.
Pour l’Administrateur du territoire de Manono, « avec cette radio, la localité de Shamwana peut espérer son développement et arriver à tourner le dos aux groupes armés Mayi-Mayi Katakatanga qui détruisent, pillent et brûlent les villages » a-t-il dit. Quant à la société civile qui a réceptionné l’ouvrage, elle s’est dite fière de ce partenariat entre la MONUSCO et la population de Shamwana.  Selon elle, ce nouvel édifice participe à la création d’un alternatif à l’affrontement entre communautés grâce à la promotion du dialogue et de la tolérance à travers les ondes de la radio.
Pour sa part, le Chef de bureau de la MONUSCO a rappelé que ce projet est l’une des réalisations concrètes menées dans le cadre de l’ilot de stabilité de Mpiana. Il a été exécuté pour soutenir tout particulièrement  les  actions contribuant  à consolider le climat de paix dans des zones jadis en proie aux activismes des groupes armés.
AMURI ALEKA /Kalemie

http://monusco.unmissions.org

Marqué avec , , , | Un commentaire

Le 13 février, l’AMARC célèbre le rôle indispensable des radios communautaires

Le 13 fĂ©vrier, c’est la JournĂ©e mondiale de la radio, une occasion de cĂ©lĂ©brer la radio communautaire en tant que mĂ©dia de première importance. Cette JournĂ©e vise Ă  promouvoir l »Ă©galitĂ© des genres sur les ondes, l’accès Ă  l’information, l’essor des mĂ©dias indĂ©pendants, la sĂ©curitĂ© des journalistes et la libertĂ© d’expression. Pour cette cinquième Ă©dition, l’Organisation des Nations Unies pour l »Ă©ducation, la science et la culture (UNESCO), l’Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC) ainsi que tous les partenaires des services publics, mĂ©dias commerciaux et associatifs, vous convient Ă  cĂ©lĂ©brer et Ă  souligner l’importance de la radio autour du thème «La radio en situation d »urgence et de catastrophe». Il s’agit d’une occasion pour valoriser et promouvoir la radio communautaire en tant qu »outil de communication privilĂ©giĂ© avec les populations lors de situation de crises et de catastrophes naturelles. Pour nourrir les discussions lors de cette JournĂ©e, cinq thèmes clĂ©s ont Ă©tĂ© retenus: 1. Les situations d’urgence ou de catastrophes ne doivent jamais remettre en cause la libertĂ© d’expression, ni la sĂ©curitĂ© des journalistes. 2. La radio soutient les survivants et les personnes vulnĂ©rables. Leur droit Ă  la vie privĂ©e doit ĂŞtre respectĂ© en cas de catastrophe. 3. La radio a un rĂ©el impact social et offre un accès Ă  l’information. Le droit des personnes Ă  l’information doit ĂŞtre protĂ©gĂ©. 4. La radio sauve des vies. 5. L’accès immĂ©diat aux frĂ©quences radio est essentiel pour sauver des vies. Ces frĂ©quences doivent ĂŞtre protĂ©gĂ©es en situation de catastrophe. Cette journĂ©e de cĂ©lĂ©bration est aussi l »occasion de se remĂ©morer pourquoi nous aimons la radio communautaire, pour souligner le pouvoir unique de ce mĂ©dium pour rassembler les gens partout sur la planète et pour partager cela avec l’ensemble du monde. Ayant cela en tĂŞte, l’AMARC vous convie Ă  partager: • toute information concernant les Ă©vĂ©nements que vous organisez pour cette JournĂ©e • vos programmes audio en lien avec les thèmes clĂ©s citĂ©s ci-haut Veuillez svp envoyer vos informations ou programmes via We Transfer Ă  cette adresse: secretariat@si.amarc.org. Dans votre message, veuillez indiquer votre nom, la radio qui diffuse votre production, votre pays, le titre de votre production, une brève description du sujet discutĂ©, le logo de votre radio et joindre, si possible, des photos pour illustrer votre production. Ces informations serviront Ă  la promotion de votre production sur les sites web et rĂ©seaux sociaux. L’AMARC se chargera de donner une visibilitĂ© internationale Ă  tous les Ă©vĂ©nements et toutes les productions reçus. Certaines productions pourraient ĂŞtre sĂ©lectionnĂ©es pour la programmation spĂ©ciale de l’UNESCO. Tout au long de la JournĂ©e du 13 fĂ©vrier, utilisez les mots-clics #WRD_AMARC, #WorldRadioDay et #RadioSavesLives afin d’identifier vos messages sur les rĂ©seaux sociaux. Vous pouvez Ă©galement suivre le dĂ©roulement de la JournĂ©e sur Twitter et sur Facebook. Le 13 fĂ©vrier, cĂ©lĂ©brons la radio ensemble! Joignez-vous Ă  nous! Merci de votre participation! Source: AMARC SecrĂ©tariat International (MontrĂ©al), CommuniquĂ©, 25 Jan. 2016

Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Faire ou ĂŞtre une star de la radio ?

Alors vous voulez faire de la radio ? Mais pourquoi, oĂą et comment ?

Travailler dans un média tel que la radio ne se résume pas au fait d’être animateur, journaliste ou encore chroniqueur. Une radio au sens global du terme, qu’elle soit locale ou nationale, est une véritable fourmilière ou tout le monde a un rôle qui possède son importance. Enlever ne serait-ce que le ou les standardistes d’une antenne cela résultera a une brèche dans l’une des pierres angulaires de l’organisme, bref rendra bancal le média concerné.

Pour revenir au sujet, ce n’est pas parce vous avez entendu Cauet, Difool, Bouvard et tant d’autres dans le poste qu’il suffit d’avoir du bagou et de faire rire l’auditeur quand vous êtes à l’antenne pour réussir. Malgré tout, ces qualités, si vous les avez, gardez-les mais n’en abusez pas, par contre avant d’en user il est primordial de déterminer votre projet.

Pour ce faire, même si cela prend du temps, écoutez tous les genres de radios, surtout qu’aujourd’hui avec Internet vous avez l’embarras du choix (on s’y perd même, mais cela sera l’occasion d’un autre sujet), multipliez les expériences. Ces expériences, il faut être honnête, sont bien souvent bénévoles, peu de personnalités de la radio ne sont pas passés par là. L’avantage du bénévolat vous permettra de voir si votre motivation est réelle et solide, mais attention ne vous laissez pas abuser par certains organismes qui « profitent » des bénévoles, surtout si la radio est réellement votre projet professionnel.

Enfin et SURTOUT, dernier conseil mais pas des moindre afin d’acquérir une excellente expérience : soyez un « touche à tout ». En effet, si vous vous essayez à de nombreux « métiers » radiophoniques, dans une radio associative par exemple, que ce soit dans l’animation, le micro-trottoir, la chronique, la réalisation, la programmation, la communication et bien d’autres, vous apprendrez de nombreuses choses et comprendrez mieux le fonctionnement d’une radio.

Puis, sachez que certaines radios manquent réellement de « bras » pour la soulager d’un minimum de travail, pour elles c’est un gain de temps et d’argent, alors votre venue, si vous vous comportez comme il se doit, sera telle un rayon de soleil pour la radio qui vous accueillera. 

N’hésitez pas à demander une lettre de recommandations lorsque vous quittez une structure, cela vous permettra de faire preuve de ce vous aurez appris mais aussi de votre sérieux et votre motivation. Puis, gardez bien en tête que la théorie c’est bien, mais associée à la pratique c’est mieux, car dans le métier il y a de très nombreux candidats pour très très peu de places.

Bref, bénévolat n’est pas un gros mot, au contraire, l’expérience c’est la clef de la compréhension et comme pour tout, si vous comprenez comment marche le « moteur » et « l’esprit » d’une structure vous aurez tous les outils pour faire fonctionner la machine.

N’hésitez pas à poser des questions, à visiter les studios des radios qui se trouvent près de chez vous et à y observer le réalisateur, l’animateur et les chroniqueurs au cours d’une émission. De même, n’hésitez pas à faire des demandes de stages, même dès la 3ème, pour baigner dans l’ambiance et le milieu radiophonique.

Travailler en radio n’est pas de tout repos, il faut être curieux, attentif, soigneux et réactif dans les locaux et à l’extérieur.

Si vous vous lancez dans l’aventure, que vous êtes jeune et/ou avez du temps libre, renseignez-vous rapidement sur les radios autour de chez vous auxquelles vous pourrez donner un coup de main en étant clair sur vos objectifs et sur ce que vous souhaitez y apprendre. Cependant, trouvez rapidement votre voie « principale » sur laquelle vous professionnaliser et continuez à être curieux. On voit très (très,très…) souvent des animateurs qui savent faire leur travail d’animation mais aussi gérer la technique.

Bref, le secret en radio c’est avant tout d’être polyvalent. Quelque soit votre projet radiophonique ne dénigrez pas les radios locales et/ou aussi associatives, car elles sont un excellent moyen pour vous de vous déterminer, de forger votre expérience et d’en apprendre beaucoup sur l’envers du décor.

Comme on dit souvent à un enfant qui ne veut pas manger d’un plat : « on ne peut pas juger si on ne goûte pas »… Oui, beaucoup voudront ou veulent faire carrière en nationale (et c’est toujours bien de viser haut), mais cela est parfois plus difficile et moins confortable. En effet, une locale peut apporter autant qu’une nationale suivant les points de vue, alors soyez vigilant à vos propres envies : voulez -vous faire de la radio ou être une star du transistor ?

Pour résumer et pour vous aider à trouver une réponse à cette question, touchez à tout, soyez certain de votre projet professionnel et personnel, soyez curieux, faites vos armes par le moyen d’associations et rapprochez-vous des stations locales et surtout n’ayez pas peur du bénévolat !

ENFIN, rendez vous indispensable et faites vous remarquer par votre polyvalence et votre efficacité !

Lire plus: https://radiostars.wordpress.com/page/2/

Marqué avec , , , | Un commentaire

Modèle de contrat de travail

Vous ĂŞtes gestionnaire d’une radio, faites signer des contrats Ă  vos agents pour se conformer Ă  la lĂ©gislation congolaise et stabiliser votre  personnel.

Ci-après, un modèle de contrat:

CONTRAT DE TRAVAIL

ENTRE :

La RADIO XXX, ayant son siège social au n°1 XXX, immatriculée  à l’INSS sous Numéro ……………ici représentée par son directeur XXX y résidant en qualité au susdit siège ;

Ci-après dénommée «  l’Employeur » ;

ET :

Monsieur (Madame)  :………………………………..………………..………..………

De nationalité : ……………………………….………………………….……….…………

Demeurant à : ………………………………., Rue…………………..n°.…..…..…….

Etat civil……………………………………………………………………………………….

Affilié(e) à l’I.N.S.S sous le numéro……………………..……………………………….

Dont la famille comprend :

  1. Epouse (Ă©poux) : …………………………………………….………………………
  2. Ses enfants : 
 

Noms

Lieu de naissance

Date de naissance

Sexe

1  

 

 

 

2  

 

 

 

Ci-après dénommé « l’Employé(e) »

IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT :

Article 1 :

L’employé(e) est engagé(e) au service de la Radio XXX aux conditions générales du Code de Travail et aux conditions particulières ci-dessous en qualité de ………………….. tel que repris en annexe dans les termes de référence lesquels  font corps avec le présent contrat.

L’employeur peut lui assigner toute autre fonction correspondante à sa qualification et à ses aptitudes. 

L’employĂ©(e) exerce son travail conformĂ©ment au règlement du personnel fixĂ© par l’employeur lequel fait partie intĂ©grante du prĂ©sent contrat.

Article 2 :

L’employé(e) fournira ses prestations à (ville XXX). Il peut lui être désigné un autre lieu de travail dans les limites de ses compétences, aptitudes professionnelles et des horaires des tâches nécessaires au bon fonctionnement de l’organisation.

Article 3 :

L’engagement est conclu pour une durée indéterminée ou déterminée. Il prend cours à la  date du XXX 2011.

Article 4 : Le présent contrat est conclu aux conditions suivantes :

  • Salaire de base : CDF……………….par mois ;
  • IndemnitĂ© de logement : CDF…………………………………………………………………………par mois ;
  • IndemnitĂ© de transport : CDF…………………………………………………………………………par mois ;
  • Allocations familiales : CDF……………………………………………………………………………par mois ;
  • Cotisation INSS…………………………………………………………
  • ImpĂ´t professionnel sur les rĂ©munĂ©rations……….………………………..

Net à payer :                                                                                         

Article 5 :

La rémunération est payée régulièrement et mensuellement à terme échu ne dépassant pas un mois.

Article 6:   

L’employé(e) a droit à un congé annuel et ne peut y renoncer. L’employeur est tenu de le lui accorder.

De commun accord, les deux parties fixent la durée du congé à 25 jours ouvrables par an.

Pendant la durée du congé, le travailleur a droit à une allocation égale à la rémunération compensatoire ainsi que tous les avantages éventuels remis pendant le service effectif dont il jouit au moment du départ en congé.

Le paiement de l’indemnité compensatoire doit être effectué au moment du départ effectif en congé et au plus tard le dernier jour ouvrable avant le départ en congé.

Les congés de circonstances sont fixés tels que prévus par l’article 146 du Code du Travail.

Article 7 :

L’aptitude de l’employĂ©(e) a Ă©tĂ© constatĂ©e par le service mĂ©dical compĂ©tent tel qu’il ressort du certificat d’aptitude physique.                   

Articles 8 :

L’employeur a conclu une convention avec un centre de santé pour la prise en charge des soins médicaux, pharmaceutiques et d’hospitalisation de l’employé  conformément à la législation.

Article 9

L’employĂ©(e) s’engage Ă  ne divulguer aucune information concernant les activitĂ©s de la  Radio XXX dont il pourrait avoir connaissance dans  l’accomplissement de ses fonctions et qui serait de nature Ă  porter prĂ©judice Ă  l’organisation.

Cette obligation de confidentialitĂ© s’applique tant Ă  l’Ă©gard des tiers que des salariĂ©s de la Radio XXX. Elle gardera tous ses effets pendant toute la durĂ©e du contrat de travail et se prolongera après la rupture de celui-ci pour quelque motif que ce soit.

Article 10

Chacune des parties peut mettre fin au contrat moyennant un préavis, sauf pour faute lourde, conformément aux dispositions du Code du Travail s’y rapportant et du règlement du personnel.

La durée du préavis est celle fixée par le Code du Travail tel qu’il ressort du règlement du personnel.

En cas de faute lourde de l’employé pendant la période de préavis, l’employeur peut rompre le contrat sans préavis, ni indemnité de préavis.

Article 11 :

Pour tout ce qui n’est pas prévu au présent contrat, les parties s’en réfèrent au code du travail et à ses mesures d’application ainsi qu’au règlement du personnel qui sera établi et affiché par l’employeur.

Article 12 :       

L’employé(e) déclare avoir reçu deux jours ouvrables avant la signature, un exemplaire du contrat et les documents auxquels il se réfère.

Ainsi, fait Ă  (Ville XXX), en trois exemplaires, le…..…./….…/ 20…

LU ET APPROUVE

L’Employé(e)                                                              Pour la Radio XXX

 

Marqué avec , , | 5 commentaires

Cahier de charge du Conseil d’administration d’une radio communautaire

 

Mission :

Le conseil d’administration est l’organe dirigeant de la radio. Il est l’organe garant de son indĂ©pendance et de l’efficacitĂ© de ses activitĂ©s. Son but et sa fonction consistent Ă  s’assurer que la radio  remplit ses objectifs, en respectant les codes et chartes. Il a la responsabilitĂ© de dĂ©terminer la politique gĂ©nĂ©rale, les statuts, les codes et chartes, et les lignes d’action de la  radio  et d’assurer la qualitĂ© de sa gestion.

Fonctions:

  • DĂ©finir les orientations gĂ©nĂ©rales de la radio.
  • Approuver le rapport d’activitĂ©s annuel, les comptes annuels, le budget et la gestion des opĂ©rations ainsi que leur contrĂ´le.
  • Rechercher des moyens financiers et matĂ©riels pour la bonne marche de la  radio.
  • DĂ©signer et rĂ©voquer le directeur selon les dispositions des statuts qui la rĂ©gissent.

Restrictions:

  • Les membres du Conseil d’Administration ne peuvent avoir d’autres activitĂ©s au sein de la radio.
  • La gestion quotidienne de la radio n’est pas leur affaire

Les membres du conseil d’administration doivent exercer leur mandat de manière indĂ©pendante en prenant garde de ne pas provoquer de conflits d’intĂ©rĂŞts avec d’autres activitĂ©s ; ils ne peuvent appartenir Ă  l’administration, Ă  la direction, Ă  la gestion opĂ©rationnelle ou Ă  l’organe de rĂ©vision d’un autre mĂ©dia.

ActivitĂ©s principales du Conseil d’administration:

  • DĂ©finir les orientations gĂ©nĂ©rales de la radio;
  • Approuver la crĂ©ation et la suppression d’activitĂ©s;
  • Prendre connaissance des rapports pĂ©riodiques de la radio
  • Examiner le rapport annuel d’activitĂ©s et l’approuver;
  • ContrĂ´ler et approuver le rapport d’activitĂ©s annuel, les comptes annuels, le budget et le rapport de gestion;
  • Elaborer et voter les projets de modifications des statuts;
  • Adopter les règlements internes et les directives qui rĂ©gissent la radio;
  • Surveiller la bonne application des statuts ainsi que l’exĂ©cution des dĂ©cisions;
  • DĂ©finir un plan triennal d’activitĂ©s et d’objectifs pour la radio
  • Rechercher des moyens financiers et matĂ©riels pour la bonne marche de la  radio.
  • DĂ©signer et rĂ©voquer le directeur selon les dispositions des statuts qui la rĂ©gissent.
  • DĂ©signer les organes qui l’assistent, la nomination et la rĂ©vocation du Directeur

 

 

 

 

 

 

Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Gestion financière : quelques conseils adaptés aux radios associatives et communautaires.

Les finances sont comme un levier dans la gestion de toute entreprise y compris dans une entreprise de presse. Pour créer une radio, pour recruter, pour acquérir des équipements, etc, il faut de l’argent.
Rien ne peut marcher dans une entité, si celle-ci n’accorde pas d’attention particulière à la mobilisation des fonds.
L’argent lubrifie toutes les actions Ă  mener pour la croissance et l’essor de l’entreprise. A dĂ©faut de cette ressource, le bel avenir est prohibĂ©.
Mais comment faire pour bien géré les finances d’une entreprise de presse communautaire ?

Il n’y a pas rationalité sans planification. La planification marche de paire avec la budgétisation. Le budget est une somme des coûts. Les coûts doivent aller avec les prix sur le marché. Les transactions appellent la justification qui n’a pour base que des pièces probantes à opposer au contrôle tant interne qu’externe.

Les objectifs de la radio aussi financiers qu’ils puissent être doivent rester en cohérence avec la vision et la mission de l’entreprise. Ensemble, ils constituent un paquet pareil au gouvernail d’un navire.

Sans eux, le manager navigue sans boussole au risque de perdre le nord. La bonne gestion des finances pose constamment la question de savoir d’où lui viennent les fonds, comment ces fonds sont-ils conservés et à quoi sont-ils affectés.

L’affectation doit suivre la logique des besoins précédemment ressentis et planifiés au cours de l’exercice. C’est ce qu’on appelle le circuit financier. Cela veut dire qu’en amont et en aval, rien ne doit être considéré comme un fait du hasard. Toute occasion doit être capitalisée pour raffiner ce circuit en vue de rendre l’entreprise encore plus crédible et fiable.

La bonne organisation du système de l’information financière nécessite aussi la présence des  personnes préparées (si pas formées) à cette tâche. Cela peut conduire à la professionnalisation d’une entreprise, notamment d’une Radio communautaire.

Produire, maximiser ses recettes, générer des richesses sont un souci judicieux et juste, mais savoir comment les gérer en vue d’une pérennité est encore formidable.

Donat Mwamba

 

Marqué avec , | 3 commentaires

DĂ©bat: Comment la communautĂ© peut-elle participer aux activitĂ©s d’une radio?

Habitants du village Buhongo au Katanga.

Marqué avec | 4 commentaires

Débat: Instabilité du personnel dans les radios communautaires

« De nos jours, beaucoup d’ agents des radios communautaires sont instables. Ils quittent une radio pour une autre. Comment mettre fin à ce phénomène qui fragilise ces médias ? »

Marqué avec | 9 commentaires