Revue de presse-Le Phare: «MP-Rassemblement, négociations de la dernière chance»

Revue de presse du 8 décembre 2016(Radio Okapi).

Les journaux parus ce jeudi dans la ville de Kinshasa reviennent sur le dialogue inclusif annoncé entre la Majorité présidentielle et le Rassemblement de l’opposition. Le Phare titre en manchette : «MP-Rassemblement, négociations de la dernière chance». Le quotidien note qu’après plus d’un mois de contacts informels gérés par la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), les négociations directes entre la Majorité présidentielle et le Rassemblement de l’opposition vont enfin s’ouvrir jeudi 8 décembre à 10 heures au Centre Interdiocésain, dans la commune de la Gombe.

Le Phare qui cite des sources proches de l’organisation de ce forum, indique que ce dialogue voulu inclusif aura un format réduit et sa durée ne devrait pas excéder trois jours, avec 15 participants pour chaque camp politique.

En principe, poursuit le quotidien, la Majorité présidentielle devrait s’organiser pour dégager, dans son quota, des « sièges » pour l’opposition et la société civile signataires de l’accord du camp Tshatshi. Le Rassemblement devrait faire autant pour le MLC et ses alliés regroupés au sein du Front citoyen ainsi que la société civile restée fidèle aux recommandations des assises de Genval, en Belgique.

«La répartition de 15 délégués du «Rassemblement» est connue», écrit Le Potentiel à la Une. Le quotidien précise que l’UDPS d’Etienne Tshisekedi se contentera de deux délégués, tout comme le MLC de Jean-Pierre Bemba, la Dynamique de l’opposition ainsi que la Société civile proche du Rassemblement. Les alliés de Tshisekedi donneront également deux délégués et ceux de Moïse Katumbi seront représentés par un seul délégué tout comme l’Alternance pour la République (AR).

C’est le G7, souligne le quotidien, qui s’en sortira avec le plus gros lot : trois délégués. Ce dosage savant fait l’affaire de ce regroupement politique qui démontre que l’opposition parle désormais le même langage et s’est organisée autour d’Etienne Tshisekedi.

Même Moïse Katumbi, à qui de nombreuses personnes attribuent à tort ou à raison une grande  ascendance sur le « Rassemblement », s’est rangé derrière les choix fondamentaux opérés par le vieil opposant en qui il a placé toute sa confiance depuis les travaux de Genval dans la banlieue bruxelloise, conclut le journal.

La Prospérité elle, fait état des réserves émises par le président du Mouvement lumumbiste progressiste (MLP), Franck Diongo qui, parlant du dialogue inclusif, doute de la sincérité du président de la République et sa majorité. A en croire ce député de l’opposition, le chef de l’Etat ne tient pas parole, d’où il faut tout prendre avec prudence au cours de ces assises qui commencent ce jeudi au Centre interdiocésain.

Pour Franck Diongo cité par La Prospérité, le Président Kabila doit démissionner le 19 décembre 2016 à 23 heures 59 minutes de sorte que le 20 décembre, la République puisse avoir d’autres animateurs par respect à la constitution de la République qui, selon lui, ne peut pas être violée par qui que ce soit.

L’Avenir revient sur le menu du dialogue du Centre interdiocésain qui, selon ses sources, planchera sur les points de divergences relevés par la CENCO au cours de sa mission de médiation notamment ceux relatifs aux institutions pendant la transition, la forme du compromis politique à trouver, les mesures de décrispation politique, le mécanisme de suivi de l’accord.

Au niveau des Etats-majors de différentes parties, note le tabloïd, les choses s’accélèrent, car les listes de participants devaient être déposées mercredi auprès de la CENCO. Aux dernières nouvelles, seule l’UNC de Vital Kamerhe avait déposé sa liste, les autres devant le faire ce jeudi. Le journal redoute que le Rassemblement, à travers cette rencontre, ne cherche à instaurer le totalitarisme, c’est-à-dire, le fait de vouloir réduire l’Etat congolais à leur seule entité.

Supposons qu’il y ait une dose de bonne foi de la part du Rassemblement, écrit le journal, cela aiderait inévitablement le pays à bien franchir le cap de la date du 19 décembre prochain. Si tel est le cas, c’est le peuple congolais qui aura gagné au finish, et c’est la paix qui sera sauvegardée et les élections organisées dans les délais convenus, ajoute L’Avenir.

www.radiookapi.net

Cette entrée a été publiée dans Revue de presse, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>